Pourquoi le pédiatre mesure-t-il la tête du bébé à la naissance ?

Avec une simple mesure de la tête de l’enfant, nous pouvons détecter certains troubles neurologiques importants. Savez-vous comment faire ?

Le périmètre crânien est une mesure de la tête de l’enfant qui est prise à la naissance et lors de chaque examen de santé. Son objectif est de détecter les altérations de la taille du crâne, appelées micro et macrocéphalie.

Lorsque la tête du bébé est anormalement grosse, cela peut être le signe d’une pathologie du système nerveux. Il est donc important de suivre l’enfant de près et d’évaluer la nécessité de poursuivre les études ou de consulter d’autres spécialistes.

Dans cet article, nous allons expliquer pourquoi la première mesure du tour de tête est si importante.

Pourquoi est-il important de mesurer la tête du bébé ?

La taille de la tête du bébé à la naissance donne une idée de la façon dont le système nerveux s’est développé pendant la grossesse.

Pour mieux comprendre cette idée, il faut savoir quelles sont les structures qui composent ce système et comment il se développe dans l’utérus.

Anatomie du système nerveux central (SNC)

Le système nerveux central se compose de plusieurs structures, dont les suivantes sont mises en évidence :

  • Le cerveau.
  • Cervelet, tronc cérébral, moelle épinière.
  • Crâne (os et cartilage).
  • Le liquide céphalo-rachidien (circulant dans des citernes ou des conduits).
Lire aussi :  La jalousie entre frères et sœurs : comment la gérer à la maison !

Développement du SNC chez le fœtus

Dans les cas où le cerveau subit une altération et ne se développe pas correctement, les os de la tête verront également leur croissance affectée. Par exemple, lorsque la mère contracte une certaine infection pendant la grossesse, le bébé peut naître avec un crâne plus petit que d’habitude. Ce phénomène est connu sous le nom de microcéphalie.

À son tour, il peut y avoir une sorte d’obstruction dans le système de conduits transportant le liquide céphalo-rachidien, ce qui fera que ce contenu s’accumulera dans la zone située avant l’obstruction et fera pression sur d’autres structures.

Indirectement, cela provoquera un “étirement” de la cavité crânienne et, par conséquent, le bébé naîtra avec un crâne plus large que la normale. C’est ce qu’on appelle la macrocéphalie.

Dans les deux cas, le bébé naîtra avec un périmètre crânien anormal et, bien que cela ne soit pas un problème en soi, cela indique qu’une altération s’est produite au cours du développement neurologique du fœtus.

Comment mesure-t-on la tête d’un bébé et à quoi sert-elle ?

Le tour de tête est une mesure simple du diamètre de la tête de l’enfant. Elle se fait à l’aide d’un mètre ruban souple, placé autour du crâne dans la zone de plus grande circonférence. Il est situé au niveau du front (devant), des tempes (sur les côtés) et de l’occiput (derrière).

Idéalement, la procédure doit être effectuée avec la tête du bébé en position verticale. Comme cette opération est très difficile à réaliser chez les nouveau-nés, elle est effectuée avec le bébé couché sur le dos sur la table où il est examiné.

Lire aussi :  Comment s'habiller pour la grossesse : idées et astuces

Bien que de nombreux bébés pleurent lors de la première visite en salle d’accouchement, cela n’implique aucun risque ou inconfort physique.

L’importance de cette mesure dans les 24 premières heures de l’accouchement est qu’elle permet d’évaluer indirectement comment le développement du système nerveux central s’est déroulé dans l’utérus.

Il nous permettra également d’alerter sur la possibilité de maladies congénitales syndromiques (celles qui sont composées de plusieurs défauts), comme le syndrome de Down.

La taille de la tête du bébé

La circonférence de la tête, le poids et la taille font partie des “antécédents intra-utérins” de l’enfant. Ces mesures nous permettront de déduire si l’enfant a été exposé à des facteurs de risque de la maladie et d’agir en conséquence.

Pour savoir si l’enfant est né avec une taille appropriée, il faut toujours se référer aux courbes de croissance correspondantes. Nous y avons téléchargé les données de mesure de centaines d’enfants de différentes régions du monde, ce qui a permis d’estimer la croissance moyenne pour chaque âge et chaque sexe.

Lorsque nous mesurons le périmètre crânien d’un enfant, nous devons le comparer aux données des tableaux et définir le percentile dans lequel se trouve l’enfant. De cette façon, nous pouvons dire si l’enfant a un crâne de taille moyenne ou non.

Ensuite, nous définissons les 3 possibilités :

  • Normocéphalie : lorsque le percentile de la circonférence de la tête se situe entre 3 et 97.
  • Microcéphalie : lorsque le percentile est inférieur à 3.
  • Macrocéphalie : quand le percentile est supérieur à 97.

Problèmes possibles

La microcéphalie et la macrocéphalie peuvent se produire pour un certain nombre de raisons. Il peut s’agir de problèmes qui affectent directement la croissance du cerveau (appelés anomalies primaires) ou qui entraînent des modifications de la circonférence de la tête pour d’autres raisons (anomalies secondaires).

Lire aussi :  La fête des grands-mères : tout savoir

Causes de la microcéphalie

Les causes les plus courantes de la microcéphalie néonatale sont les suivantes :

  • Syndromes génétiques, comme celui de Down, d’Edwards ou de Patau.
  • Défauts primaires de développement du cerveau.
  • Infections périnatales, telles que la varicelle, la toxoplasmose ou la rubéole.
  • Le virus Zika.
  • Exposition à des toxines ou à des radiations pendant la grossesse.
  • Malnutrition intra-utérine sévère.

Causes de la macrocéphalie

Les causes les plus fréquentes de macrocéphalie néonatale sont énumérées ci-dessous :

  • Macrocéphalie familiale.
  • Malformations cérébrales génétiques.
  • Le syndrome de Sotos.
  • Achondroplasie.
  • Neurofibromatose.
  • Hématome, kyste ou hémorragie cérébrale.
  • Hydrocéphalie congénitale.
  • Tumeurs cérébrales.

Sur l’importance de mesurer la tête du bébé

Le tour de tête est le chiffre obtenu en mesurant la tête du bébé et qui permet de déduire si le cerveau s’est bien développé dans l’utérus.

Il s’agit d’une stratégie simple, peu coûteuse, peu invasive et indolore pour la détection précoce de maladies importantes chez les nouveau-nés. En outre, nous serons parfois avertis de la possibilité d’autres défauts associés, comme ceux qui font partie de syndromes.

Il est très important de le faire à la naissance, mais il faut aussi le répéter à chaque examen de santé. Certaines pathologies sont évolutives et mettent beaucoup de temps à se manifester. Grâce à cette simple mesure, nous serons en mesure de les détecter avant qu’ils ne deviennent un problème difficile à résoudre.